Investir à l'étranger

Investir dans un bien à l’étranger peut s’avérer intéressant à condition de tenir compte des règles administratives, fiscales et successorales.

La liberté de circulation des capitaux permet à un épargnant d’investir tout ou partie de son patrimoine hors de l’hexagone tout en respectant la réglementation contre le blanchiment d’argent.
L’investissement à l’étranger demeure une opportunité mais il convient de bien se renseigner avant afin d’en éviter les pièges. L’achat d’un bien immobilier à l’étranger peut par exemple offrir de belles perspectives de rentabilité et de plus-values.

En effet, qui n’a pas un jour rêvé d’être propriétaire dans un pays ensoleillé comme la Tunisie !

Toutefois, investir à l’étranger peut s’avérer être un véritable casse-tête. Afin d’éviter toutes complications, nous intervenons pour vous sur tout le territoire Tunisien pour vous aider dans l’achat d’un bien immobilier ou l’acquisition d’un terrain, nous vous assistons de l’ouverture du compte en banque jusqu’à l’obtention du titre de propriété.

POURQUOI INVESTIR À L’ÉTRANGER EN DIRECT PEUT ÊTRE UN VÉRITABLE CASSE-TÊTE ?

Même s’il peut être très tentant d’investir à l’étranger, différents facteurs peuvent compliquer considérablement la chose :

En effet, lors de l’achat d’un bien immobilier, vous allez devoir lire et signer bon nombre de documents.

Un document officiel (comme un compromis de vente, un acte de propriété …) n’est pas toujours très simple à comprendre, alors imaginez en Tunisien ! De plus, les lois et clauses sont différentes d’un pays à un autre. Il est donc important d’être accompagné d’un expert.

En second lieu, la fiscalité. Effectivement, il est très important de bien se renseigner sur la fiscalité du pays.

Et oui, la fiscalité diffère d’un pays à un autre.

En troisième lieu, si au bout de quelques années vous décidiez de vendre votre logement acheté à l’étranger, sachez qu’il peut être très difficile de rapatrier les fonds en France si dès l’achat vous avez omis de demander certains documents à l’administration Tunisienne.

En Tunisie, 8 biens immobiliers vendus sur 10 n’étaient pas en règle en 2021.